Confinement et décrochage

Depuis quelques semaines, les établissements tentent d’identifier les élèves « décrocheurs ou à risque de décrochage »,selon l’expression utilisée dans la circulaire de reprise de l’éducation nationale publiée le 4 mai. En effet, le contexte du confinement a révélé un décrochage parfois inattendu de certains élèves.

Encore faut-il savoir ce que l’on entend par « décrocheur ». 

Qui sont ces 4 % d’élèves soit 500 000 enfants passés « sous le radar » depuis plus deux mois?

De multiples facteurs peuvent être les causes d’un décrochage scolaire. Parfois il s’immisce sournoisement par un début d’absentéisme, une passivité légère, puis vient le temps des absences prolongées, des difficultés qui ne se surmontent pas, d’une colère qui s’amplifie. L’élève entre petit à petit dans un processus vers un aller sans retour. Les apprentissages deviennent pour lui sans intérêt. L’idée même d’être à l’école pour apprendrre devient une torture et construire un bagage scolaire devient obsolète.

Que fait alors le système institutionnel pour pallier à cette rupture? 

Depuis le début des années 1990, la question du décrochage scolaire est devenue en France un enjeu politique et sociétal majeur. Outre la sortie du système scolaire précoce, l’élève qui est amené à décrocher scolairement, s’expose à des difficultés d’insertions professionnelles et sociales. En 2012, les politiques éducatives estiment qu’un décrocheur qui est sorti du cursus scolaire sans qualification d’un niveau équivalent au baccalauréat ou au certificat d’aptitude professionnel coûte 230 000 euros soit une valeur globale de 30 milliards d’euros de dettes chaque année. 

Le conseil européen du 17 juin 2010 met en place dans le cadre de la stratégie Europe 2020, un plan qui a pour objectif de placer sous la barre des 10% le taux d’abandon scolaire moyen. Le taux de décrocheurs scolaires ne cesse de diminuer d’années en années en Europe. Cependant la France demeure parmi les pays où la diminution de ce phénomène ne reste qu’en légère diminution. En 2000 il était de 13,3% , en 2012 il était de 11,6% et aujourd’hui, son taux s’est stabilisé autour des 9%.  

Prévenir le décrochage c’est chercher à stopper un processus qui pourrait conduire l’élève à la rupture. Pour ce faire de nombreux dispositifs sont mis en oeuvre et proposés à l’élève en démobilisation. Bien souvent pilotés par une équipe pluridisciplinaire, ils permettent dans un premier temps de répertorier les élèves à risques. Le GPDS (groupe de prévention du décrochage scolaire)  interne aux établissements, a pour missions de prévenir un décrochage imminent, trouver des solutions pour remobiliser et accompagner l’élève dans son parcours scolaire. Un référent décrochage est nommé dans chaque établissement dont le taux d’absentéisme est élévé afin de répondre aux besoins des élèves en grandes difficultés. En 2017 a été créé le dispositif «Devoirs faits» afin de permettre aux élèves en difficultés de disposer d’un accompagnement. La classe relais et les ateliers relais créés en 1998 sont des dispositifs de remoblisation. Ils permettent à l’élève de reprendre confiance en lui, en ses capacités et son rapport au savoir. De nombreux dispositifs partenaires de l’éducation nationale oeuvrent également dans l’accompagnement des jeunes décrocheurs. Le dispositif CLAS (contrat local d’accompagnement à la scolarité) en fait partie pour le premier et second degré, piloté par l’Amicale laïque et financé par la CAF. 

Pour les jeunes de plus de 16 ans, on peut retrouver les PLSAD ( plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs), l’accompagnement par le CIO (centre information et d’orientation) et la mission locale ou la MLDS (mission de lutte contre le décrochage scolaire). 

Nous vous invitons à consulter ces liens pour plus d’informations sur le décrochage scolaire. 

BERNARD P-Y. (2013). Le décrochage scolaire, PUF

http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/difficultes-dapprentissage-et-prevention-du-decrochage/ressources/pierre-yves-bernard-le-decrochage-scolaire-puf-qsj-2011-128-p

Meirieu, P. (2005). Prévenir le décrochage, raccrocher les décrocheurs

https://www.meirieu.com/OUTILSDEFORMATION/decrochage_racrochage.pdf

Lutte contre le décrochage scolaire :

https://eduscol.education.fr/pid23269/lutte-contre-le-decrochage-scolaire.html

Facteurs de décrochage

http://www.cnesco.fr/fr/decrochage-scolaire/facteurs/

Dispositifs relais : classes et ateliers relais

https://eduscol.education.fr/pid23264/dispositifs-relais.html

http://www.atelierrelaisdax.fr

CLAS : Contrat Local d’Accompagnement Scolaire

http://observatoire-reussite-educative.fr/dispositifs/dossier-CLAS

La lutte contre le décrochage scolaire : une priorité, la persévérance

http://www.ac-bordeaux.fr/cid78456/la-lutte-contre-le-decrochage-scolaire-une-priorite-la-perseverance.html

Comments are Closed