Dressons le bilan 2019/2020

L’année scolaire 2019/2020 restera dans les annales. Une année bien particulière, bouleversée par le confinement. L’atelier Relais n’a pu aller au bout de ses projets.

Néanmoins, les collèges Albret et Dussarat à Dax, Miterrand et Jean moulin à Saint Paul les Dax, Jean rostand à Capbreton, Aimé Césaire à Saint Geours de Maremne, François Truffaut à St Martin de Seignanx, Langevin Wallon à Tarnos et JC Sescousse à St Vincent de Tyrosse ont utilisé le dispositif lors des 3 dernières sessions (19,20 et 21) encadrées par Hélène Gamelin, coordinatrice et Marine Bru, assistante pédagogique. Duo renforcé par 15 personnes (professeurs ou intervenants extérieurs).

Proposer des projets variés et motivants nécessite la mise en place de partenariat ; merci à J.A.D(escrime), U.S.D(rugby), A.L.D(escalade), FABLAB, INTECH, CFA, CMA, CIO, Amicale Laïque, CMN, L.D.H et la ville de Dax.

28 dossiers sur les 32 présentés à la commission, ont été acceptés. Ce sont 5 filles et 23 garçons qui ont bénéficié du dispositif ; 10 élèves de 5ème, 13 de 4ème et 5 de 3ème. 19 ont poursuivi leur scolarité, 3 sont entrés en prépa métiers, 1 élève a été orienté en MFR et 4 se sont engagés vers un CAP. L’avenir d’un seul élève de 3ème reste incertain.

L’absentéisme, la passivité en classe, les comportements inadaptés et les situations personnelles compliquées sont dans l’ordre de fréquence les motifs ayant entraîné un signalement auprès de la commission décisionnaire. C’est en construisant des projets pédagogiques autour de thèmes évocateurs ( Sport et Olympisme, La liberté et le Respect de soi, le Dépassement de soi et le Courage) que l’équipe a œuvré en faveur des élèves.

La session 21 a été annulée en raison de la crise sanitaire COVID19 cependant les élèves sélectionnés ont bénéficié d’un suivi personnalisé par les équipes pédagogiques afin de ne pas accentuer le décrochage scolaire ( contact direct ou téléphonique avec l’élève et sa famille, adaptation du travail demandé par les enseignants et aide à la réalisation, lien entre l’établissement et les services sociaux si besoin).

Si l’année n’a pu tenir tous les engagements de session, les objectifs sont atteints. L’existence de l’atelier est complètement légitime et la connaissance de son dispositif s’est développée.

Comments are Closed